Mis à jour le 21 mars, 2024

Comment créer une entreprise en 2024 (12 étapes)

Vous voulez créer une entreprise mais vous ne savez pas par où commencer ?

Voici 12 étapes simples pour créer votre entreprise. En suivant ces étapes avec méthode, vous augmenterez vos chances de réussite et éviterez de rejoindre les statistiques des entreprises qui échouent.

Un tiers des entreprises ne survivent pas plus de deux ans, et seulement la moitié franchit le cap des cinq années. Par conséquent, pour réussir en tant qu'entrepreneur, vous devez vous y prendre correctement.

Étudier la concurrence et vos clients potentiels

Une étude préliminaire vous permettra d'identifier vos concurrents et votre clientèle cible. Réunir ces informations vous permettra de réaliser un business plan (plan d’affaire en Français).

Analysez vos concurrents

Si votre secteur d’activité est très concurrentiel comme les applications de perte de poids vous aurez beaucoup de concurrents à examiner.

Au contraire si vous choisissez un créneau de niche comme une application exclusivement destinée à la perte de poids des Végan de plus de 40 ans, vous aurez moins de concurrents à analyser.

👉Commencez par lister vos concurrents, puis :

  • Examinez leurs sites web : quelles sont leurs offres ? Quelle est leur identité ?
  • Étudiez les avis clients sur leurs produits et services : quelles sont leurs forces ? Leurs faiblesses ?
  • Comment ils communiquent sur les réseaux ?
  • Font-ils de la pub ? Sur quel support ? Sur quel produit ?

Vous pouvez aussi mener des recherches directes : visiter leurs magasins, vous inscrire à leurs services, lire leur blog et newsletter.

Une veille approfondie vous aidera à mieux cerner vos futurs concurrents.

À cette étape vous devriez connaître parfaitement les points forts et les points faibles de vos concurrents et les produits ou services qu’ils proposent.

Identifier les attentes de vos clients

Votre objectif est de répondre aux besoins des clients mieux que quiconque.

Pour cela, vous devez comprendre ce qu'ils recherchent. Voici les moyens efficaces pour cerner les attentes de votre future clientèle :

👉Explorez les blogs de votre niche

Il existe des blogs ultra-spécialisés sur à peu près tous les sujets, y compris probablement ceux liés à votre activité.

Ces blogueurs passionnés peuvent vous renseigner sur les insatisfactions des clients. Pensez à regarder les plaintes récurrentes que vous pouvez exploiter.

bon a savoir softindep

💡 Bon à savoir : Pour rechercher des blogs de votre niche. Taper simplement sur Google : meilleurs blogs [nom de la niche] ou blogs [nom de la niche] en français.

👉Consultez les avis des sites vérifiés

Une fois identifiés les produits ou les services concurrents des vôtres, analysez ce que les clients en disent sur Amazon, avis vérifiés ou Trustpilot.

L'avantage de ces sites est que les avis négatifs ne peuvent être supprimés.

Recherchez les mots-clés récurrents : qu'est-ce qui frustre ou satisfait les clients chez vos concurrents ?

Examinez à la fois les commentaires positifs et négatifs, d'une à cinq étoiles. Méfiez-vous cependant des faux avis utilisés parfois pour promouvoir certains produits.

bon a savoir softindep

💡 Bon à savoir : sur Amazon pour différencier les avis non naturels vous pouvez utiliser des outils comme ReviewMeta ou Fakespot.

👉Consultez les forums d'aide des concurrents

Quand un client rencontre un problème avec un produit, il cherche d'abord à comprendre ce qui ne va pas, puis comment y remédier. Les forums d'aide en ligne sont une ressource clé pour surmonter les difficultés.

En étudiant ces forums chez vos rivaux, vous identifierez les problèmes récurrents qui agacent le plus les utilisateurs. Vous pourrez alors concevoir une meilleure solution avec votre propre produit.

Ces analyses sont vraiment importantes car elles vont vous permettre de créer votre client cible appelé aussi l’avatar.

Vous pouvez définir qui il est, son comportement d’achat, ses désirs, ses croyances par rapport au produit mais aussi ce qu’il craint.

Choisissez la forme juridique qui vous convient

choisir forme juridique

La forme juridique que vous choisirez pour votre entreprise aura un impact sur la manière dont votre imposition sera calculée.

Mais surtout, elle déterminera votre niveau de responsabilité en cas de poursuites. Les sociétés et l’entreprise individuelle vous permettront de séparer votre patrimoine personnel de celui de l'entreprise. Vos biens privés seront ainsi protégés en cas de problèmes avec la société. Ce n’est pas le cas des SNC par exemple.

Le choix de la forme juridique adéquate est essentiel autant pour calculer votre imposition dans votre business plan et pour jauger la prise de risque.

👉Entreprise individuelle

Sur le plan fiscal, le résultat de votre entreprise correspond à votre revenu imposable et il est soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Sur le plan social, les cotisations représentent environ 44% du résultat de votre entreprise.

notre avis softindep

Notre avis : si vous réalisez un gros résultat l’impôt et les cotisations sociales peuvent être très importants. Il faudra peut-être privilégier de créer une société.

👉Micro Enterprise (ex auto entreprise)

La micro-entreprise est un régime de l'entreprise individuelle. Quand vous êtes micro entrepreneur vous êtes un entrepreneur individuel.

Sur le plan fiscal le microentrepreneur est imposable sur le chiffre d'affaires hors taxes qu'il a réalisé moins un abattement forfaitaire. Ce montant est ensuite soumis on barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Les cotisations sociales sont elles aussi calculer forfaitairement sur le chiffre d'affaires HT.

👉Société à responsabilité limitée (SARL)

Une SARL ou une EURL (la forme unipersonnelle de la SARL) peuvent choisir d'être imposé alors l'impôt sur le revenu (IR) ou à l'impôt sur les sociétés (IS).

  • Vous optez pour l'IR le schéma suivra celui de l'entreprise individuelle. Chaque associé sera imposable au topo progressif de l'impôt sur le revenu sur le résultat de la société selon sa quote-part de participation dans l'entreprise.
  • Vous choisissez l’IS c'est la société qui sera imposée directement à l'impôt sur la société.

👉SNC (Société en Nom Collectif) / SCS (Société en Commandite Simple)

Dans ces sociétés de personnes, les associés répondent indéfiniment et solidairement des dettes sur leurs biens propres. Ils sont imposés à l'impôt sur le revenu pour leur quote-part dans les résultats.

👉SA (Société Anonyme) / SAS / SASU

Structure de société de capitaux adaptée aux grandes entreprises. La responsabilité des associés est limitée à leurs apports. L'impôt sur les sociétés s'applique sur les bénéfices.

Le choix de la forme juridique détermine donc à la fois votre responsabilité, le régime fiscal et les modalités de gestion de votre entreprise. Elle aura un impact sur votre business plan.

notre avis softindep

Notre conseil :

Le choix du statut juridique est une étape déterminante dans la vie de votre entreprise. C'est un moment clé où les décisions que vous prendrez auront un impact significatif sur votre réussite future.

Pour vous accompagner dans cette démarche essentielle, nous vous recommandons vivement de solliciter l'expertise d'un cabinet d'expert-comptable réputé comme Keobiz, ou de vous appuyer sur une plateforme juridique en ligne de confiance telle que LegalPlace.

Nos guides pratiques pour vous aider à faire le bon choix de statuts :

Réaliser un Business plan pour tester la viabilité de votre projet

Le plan d'affaires ou business plan est la feuille de route pour démarrer et gérer votre activité. C'est essentiel non seulement pour planifier le lancement, mais aussi pour obtenir des financements ou attirer des investisseurs.

Mais au-delà, rédiger un plan d'affaires vous permet de tester concrètement la faisabilité de votre projet en détaillant son fonctionnement. Cela vous aidera à mieux cerner vos besoins en financement et en personnel.

Ce dont vous avez besoin pour réaliser un business plan

Le business plan, document essentiel pour votre entreprise, peut s'avérer complexe à réaliser. Ne laissez pas les erreurs potentielles compromettre votre succès !

Il est primordial de faire valider votre business plan par un expert-comptable qualifié. Mais attention, le choix de votre prestataire peut avoir des conséquences désastreuses. Un mauvais expert-comptable peut vous faire perdre des sommes considérables et mettre en péril votre projet entrepreneurial.

Pour vous guider dans cette décision, nous avons testé plusieurs experts-comptables en ligne. Notre avis sur l'expert-comptable Keobiz est sans appel : ce cabinet se distingue par son professionnalisme et la qualité de ses services.

👉L'objectif visé

Voulez-vous juste planifier le lancement ou bien solliciter un prêt ? Cela déterminera si vous avez besoin d'un plan très détaillé ou d'un document plus succinct. En effet, si vous réalisez le document simplement pour vous il n'est pas besoin de réaliser un plan approfondi et très documenté.

👉Vos recherches préalables

Vous devrez rassembler :

  • La liste des concurrents clés, leurs forces et faiblesses,
  • Une analyse des attentes de vos clients cibles,
  • Les projections pour votre secteur d'activité,
  • Les obstacles potentiels à anticiper.

👉Le profil de l'entreprise

Il s'agit d'un document public qui permet au monde entier de connaître les activités de votre entreprise. Il ne doit pas dépasser une page.

Il doit permettre de comprendre en 30 secondes votre projet.

Un bon profil de l’entreprise doit inclure les éléments suivants :

  • Ce qui vous incite à réaliser ce projet,
  • Les problèmes que vous résolvez pour vos clients,
  • Ce qui vous différencie de la concurrence,
  • Les ressources dont dépend votre entreprise,
  • Votre mission et votre vision de l'avenir.

👉Les projections financières

En vous aidant de l’ensemble des données que vous avez rassemblé établissez les projections financières de votre entreprise.

👉Réaliser cet exercice sur 3 scénarios : l’optimiste, le moyen et le mauvais.

N'hésitez pas à réaliser un détail très précis des dépenses des 12 premiers mois de votre activité cela vous servira de ligne conductrice pendant cette première année et de base pour un tableau de bord.

N’oubliez pas d’inclure les dépenses comme les indemnités kilométriques, les charges sociales, les assurances ou encore la domiciliation de votre entreprise.


notre avis softindep

Notre avis : Il n’est pas nécessaire de réaliser un plan sur 5 ou 7 ans comme dans le passé. Concentrez-vous sur les 36 premiers mois.


Trouver les locaux adaptés à votre activité

Une fois le financement acquis, vous devez déterminer le type de locaux dont votre entreprise a besoin.

Si vous optez pour un bureau à domicile, un simple aménagement suffira peut-être.

Mais si vous ouvrez un magasin physique, faites appel à une agence immobilière commerciale. Fournissez-leur un cahier des charges détaillé : emplacement fréquenté, équipements spécifiques comme une cuisine professionnelle, espaces de stockage...

Renseignez-vous aussi auprès des services de l'urbanisme de votre ville sur la réglementation en vigueur selon les zones, car certaines activités ne sont pas autorisées partout.

Trouver un nom pour votre entreprise

Si vous avez choisi le statut d’entreprise individuel ou de micro entreprise il n’est pas nécessaire de choisir un nom commercial car vous travailler sur votre nom propre. Mais vous pouvez décider d’en choisir un si vous le souhaitez.

Si vous décidez de créer une société vous devrez choisir un nom pour votre société. On appelle ce nom la dénomination sociale. Il peut être différent du nom commercial.

bon a savoir softindep

💡 Bon à savoir : Une fois que vous êtes arrêté sur non vérifiez que la marque n'est pas utilisée sur le site de l’inpi.

Obtenir un financement : emprunt ou capitaux propres

Vous devez vous assurer de disposer de suffisamment de capitaux pour lancer votre entreprise et la maintenir à flot jusqu'à ce qu'elle génère des flux de trésorerie positifs permettant son fonctionnement pérenne.

Vos fonds initiaux vont devoir couvrir la location du local commercial les équipements nécessaires à l'activité les premières embauches la création du site internet l'achat des stocks les publicités de lancement les honoraires de création et d'expertise comptable Et tout ce qui est nécessaire au lancement de votre activité pour les 12 premiers mois minimum.

Les différentes options pour financer ces premiers mois d'activité sont :

  • L'autofinancement,
  • Un prêt bancaire classique,
  • Le financement par des investisseurs,
  • Le crowdfunding.

Rédaction des statuts

Pour une entreprise individuelle la rédaction des statuts n'est pas nécessaire contrairement aux sociétés.

La rédaction des statuts est importante pour une société. Ce sont les statuts qui vont définir le nom la forme juridique le siège social et l'objet social (activités) de la société.

Il fixe également le capital social et la répartition des parts entre les associés. Les statuts définissent également les règles de fonctionnement interne les modalités de prise de décision les règles de majorité etc…

En somme, les statuts constituent la "loi interne" de la société, définissant ses règles de gouvernance et de fonctionnement. C'est un document juridique fondamental pour toute société, auquel les associés doivent se référer en cas de litige ou de décision importante.

notre avis softindep

Notre avis : Les statuts peuvent être compliqués à écrire. Le Code de commerce prévoit, suivant la forme juridique, un certain nombre d'informations obligatoires. Vous pouvez déléguer cette partie à une plateforme juridique comme Legalplace.


Publication de l’annonce légale

Une annonce légale de constitution doit être publiée dans un journal d'annonces légales, acte nécessaire pour que l'entreprise acquière la personnalité juridique et puisse exister officiellement.

bon a savoir softindep

💡 Bon à savoir : Vous pouvez rechercher les journaux habilités à publier des annonces légales sur le site du service public.


Ouvrez un nouveau compte bancaire au nom de votre entreprise

L'ouverture d'un compte bancaire dédié à votre activité n'est pas forcément obligatoire en micro entreprise si vous ne dépassez pas 10 000€ de chiffre d'affaires pendant 2 années consécutives.

Pour les sociétés l'ouverture d'un compte professionnel est obligatoire pour déposer le capital social lors de la création de société.

Il n'est pas nécessaire de libérer entièrement le capital. Par exemple en SARL au moins 20% du capital doit être libéré à la création et le reste peut être libéré progressivement sur 5 ans. Pour les SAS et les SASU hé les modalités de libération sont fixées par les statuts.

Signature des statuts de la société

Une fois le capital social versé sur le compte bancaire de la future société, vous pouvez procéder à la signature officielle des statuts.

C'est à cette étape que vous pourrez régulariser les éventuels engagements contractuels pris avant même l'existence juridique de votre entreprise.

En effet, lors du lancement d'une nouvelle activité, il est fréquent de devoir conclure certains contrats de manière anticipée (bail commercial, commandes fournisseurs, etc.). Dans ce cas, vous devez bien préciser que ces engagements sont conclus "au nom et pour le compte de la société en formation".

Grâce à cette mention, vous pourrez ensuite effectuer une "reprise des actes antérieurs à l'immatriculation" en annexant ces contrats aux statuts avant leur dépôt au greffe.

Cette procédure permet de donner une pleine validité juridique à ces engagements préalables, comme s'ils avaient été souscrits directement par la société une fois celle-ci officiellement créée et immatriculée.

Envoi du dossier sur le guichet unique INPI

Depuis le 1er janvier 2023 le guichet unique de l'INPI devient le seul et unique guichet pour l’accomplissement des formalités des entreprises. Il remplace les 6 centres de formalité des entreprises (CFE).

  • Documents qui vous seront nécessaires :
  • Statuts signés de la société.
  • Justificatif de siège social (bail commercial, attestation de domiciliation, etc.).
  • Copie de la pièce d’identité du dirigeant et des associés.
  • Déclaration des bénéficiaires effectifs.
  • Justificatif de parution de l’annonce légale.
  • Attestation de dépôts des fonds

Faire passer le message

Une fois votre entreprise lancée, l'étape cruciale sera de trouver des clients.

Commencez par définir votre proposition de valeur unique (PVU) : l'avantage principal que vous offrez à vos clients et qui vous différencie de la concurrence. Pour cela, revenez à votre plan d'affaires et identifiez le besoin clé auquel vous répondez.

Ensuite, planifiez comment attirer de nouveaux clients :

  • La publicité, même locale, avec des outils comme les annonces ciblées sur Facebook.
  • Le branding : quelle personnalité voulez-vous donner à votre marque ? Pensez à faire appel à des professionnels du design et du marketing.
  • Les offres promotionnelles pour acquérir de nouveaux clients, même si cela représente un coût initial.
notre avis softindep

Notre avis : Ne sous-estimez pas l'importance du marketing. Un Français moyen est exposé à des milliers de publicités par jour. Se démarquer est un véritable défi.


Résumé : Les 12 étapes pour créer votre entreprise

 Étudier vos concurrents et votre marché cible

  1. Choisir la forme juridique adaptée
  2. Rédiger un business plan solide
  3. Trouver les locaux adéquats
  4. Choisir un nom d'entreprise disponible
  5. Réunir le financement nécessaire
  6. Rédiger les statuts constitutifs
  7. Publier l'annonce légale de création
  8. Ouvrir un compte bancaire professionnel
  9. Signer les statuts et régulariser les actes préalables
  10. Procéder à l'immatriculation auprès des organismes
  11. Mettre en place une stratégie marketing/commerciale

En suivant ces 12 étapes, et en vous entourant de conseils experts, vous pourrez lancer votre projet dans les meilleures conditions.

Prenez le temps d'étudier votre marché, vos concurrents et les attentes de vos futurs clients. La préparation en amont est la clé pour maximiser les chances de réussite.

La création d'une société peut être déléguée à des plateformes juridiques en ligne comme LegalPlace ou LegalStart.. Ces services facilitent le processus de création d'entreprise et permettent de le réaliser à moindre coût.

Pour vous aider à identifier la meilleure solution, vous pouvez consulter notre comparateur 2024 des meilleures plateformes juridiques en ligne. Ils vous guideront dans le choix de l'option la plus adaptée à votre situation et à vos besoins.

En faisant appel à ces services, vous pourrez vous concentrer sur le lancement et la croissance de votre activité, tout en bénéficiant d'une création d'entreprise simplifiée et sécurisée.



Première publication de l'article le 21/03/2024 par Romain Decroix


Après plusieurs années en tant que manager en cabinet d'expertise-comptable j'ai créé mon entreprise en 2021.
J'ai eu beaucoup de mal à trouver des informations pertinentes sur les logiciels adaptés à mon activité.
J'ai perdu beaucoup de temps, d'argent avant de trouver le bon logiciel qui correspondait à moi et à mon activité.
J'aurais préféré utiliser ces ressources pour développer mon jeune business.
Aujourd'hui je partage mon expérience en cabinet comptable afin de vous faire gagner du temps et de l'argent à trouver les partenaires et les logiciels qui vous correspondent vraiment.

Avertissement : Certains des liens sur ce site sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que si vous cliquez sur l'un des liens et achetez un article, nous sommes susceptibles de recevoir une commission. Cependant, toutes les opinions sont les nôtres.

Vous Aimerez Également :

juin 15, 2024

Avis sur Keobiz : faut-il vraiment choisir cet expert-comptable en ligne [2024]?

Recevez nos dernières actualités

Inscrivez-vous seulement si vous voulez recevoir les derniers tests et ressources pour les indépendants directement dans votre boîte mail.