Mis à jour le 5 décembre, 2023

Variation de stocks : comment la calculer et interpréter ce solde comptable

La variation de stocks est un solde comptable crucial pour toute entreprise gérant des stocks, qu’il s’agisse de matières premières, de marchandises ou de produits finis.

Savoir calculer correctement cette variation est indispensable pour établir des comptes annuels justes et fiables.

Dans cet article, nous allons voir étape par étape comment déterminer simplement la variation des stocks de votre entreprise. Nous verrons également comment interpréter ce solde pour mieux comprendre vos comptes.

Qu'est-ce que la variation de stocks ?

Commençons par la définition. La variation de stocks correspond à la différence entre le stock initial (SI) et le stock final (SF) sur une période comptable donnée (généralement l’exercice annuel).

Autrement dit :

Variation de stocks = Stock initial – Stock final

Le stock initial est la valeur du stock au début de la période (généralement au 1er janvier pour un exercice correspondant à l’année civile). Il correspond au stock final de la période précédente.

Le stock final est la valeur du stock à la fin de la période (au 31 décembre pour un exercice sur année civile).

Pour déterminer la valeur du stock final, il vous sera nécessaire de procéder à un inventaire physique. C’est-à-dire compter l’ensemble de vos marchandises et matières premières à votre disposition.

Bon à savoir : Il vous faudra aussi intégrer dans votre calcul les marchandises et matières premières que vous n’avez pas encore reçu mais dont les factures sont datées d’avant la date de clôture de votre exercice.

Pourquoi calculer et analyser ce solde comptable ?

Calculer régulièrement la variation de vos stocks présente 2 intérêts majeurs :

1. Suivre l’évolution des niveaux de stocks d’une période à l’autre.

Une forte variation indique un changement dans vos niveaux moyens de stocks. Les causes peuvent être multiples : surstockage, problème d’écoulement des produits, etc.

Analyser ce solde vous permet d’identifier ces problèmes et de mettre en place des actions pour les résoudre.

2. Évaluer le besoin en Fonds De Roulement (BFR) et de la trésorerie de votre entreprise.

En effet, les stocks immobilisent une partie importante des capitaux d’une entreprise. Or le BFR dépend directement du niveau moyen des stocks.

Suivre leur variation permet donc de mieux anticiper vos besoins de trésorerie.

Comment calculer la variation de stocks étape par étape ?

Calculer la variation de stocks de votre entreprise est très simple mais chronophage si vous ne le prévoyiez pas en amont.

Voici les 3 étapes à suivre :

Schéma explicatif pour calculer la variation de stocks

1. Faire l’inventaire physique des stocks

Pour commencer, vous devez réaliser un inventaire physique complet de vos stocks qui vous permettra de définir la quantité réelle de chaque article.

Cela consiste à compter toutes vos marchandises ou matières premières stockées dans votre entrepôt.

Pour faciliter la gestion de vos stocks, nous vous conseillons d’utiliser un logiciel de gestion des stocks qui automatisera ce processus d’inventaire.

2. Calculer la valeur du stock initial et du stock final

Vous avez réalisé votre inventaire et vous savez précisément le nombres de marchandises, de matières premières et de produits (finis ou en-cours) que vous avez en stock. Vous allez maintenant évaluer la valeur de votre stock.

La valeur des stocks va avoir un impact important sur votre résultat de votre entreprise et donc du bénéfice imposable.

Les stocks ne peuvent pas être calculés de ces manières :

  • Stock initial + achats de l’exercice – ventes de l’exercice
  • Nombre d’articles en stock x prix de ventes – taux de marge applicable

Nous vous le précisions car nous l’avons vu régulièrement calculé comme ceci par nos clients.

On distingue les méthodes d’évaluation d’un bien unique (bijoux uniques, bien immobiliers, tableaux de collections, etc.) des biens interchangeables ou fongibles (petites marchandises, matières premières, etc.)

Évaluez la valeur de votre stock d’éléments uniques

Ici il est nécessaire de distinguer :

  • Les stocks de matières premières, de marchandises et approvisionnement qui sont valorisés à leur coût d’acquisition ;
  • Les stocks de produits finis ou en-cours, qui doivent être valorisés à leur coût de production
  • Coût d’acquisition
  • Le coût d’acquisition = prix d’achat + frais accessoires directement rattachables

Le prix d’achat correspond au montant HT (si la TVA a été déduite) ou TTC (si la TVA ne peut être déduite) déduction des rabais, remise et ristournes obtenus ponctuels ou annuels.

Bon à savoir : des fournisseurs calculent parfois des ristournes annuelles dont le montant global est donné après la date de clôture de l’exercice. Ces remises doivent être déduites du coût d’achat.

Les frais accessoires sont les charges directement rattachables à l’acquisition (frais de transport sur achats, les droits de douane et les commissions sur achat).

  • Coût de production

Le coût de production des stocks est les coûts que vous pouvez directement lier à la production. C’est le cas de la mains-d’œuvre, les matières premières et les fournitures qui ont été consommés pour la réalisation du produit.

Il vous faudra exclure :

  • Les coûts administratifs généraux qui sont exclus du montant. C’est le cas par exemple des honoraires de votre comptable. En effet, ces coûts ne peuvent pas être directement rattachés au produit.
  • Les frais de commercialisation
  • Les frais de stockage, sauf s’ils rentrent dans une nouvelle étape de votre fabrication

Évaluez la valeur de votre stock d’éléments interchangeables

Ces éléments correspondent aux biens qui ne peuvent pas être facilement identifiables.

Pour calculer la valeur de ces éléments nous pouvons utiliser les méthodes

  • du Coût Unitaire Moyen Pondéré (CUMP)
  • ou celle du Premier Entrée Premier Sorti (PEPS ou FIFO en anglais First In First Out).
  • Coût Unitaire Moyen Pondéré (CUMP)

Cette méthode de valorisation des stocks calcul un coût moyen pour les articles en stock en tenant compte de leur coût d’achat.

CUMP = (Stock initial + coût d’achat) / Quantité total

Exemple :

  • Stock initial : 100 unités à 5 €/unité (coût total = 500 €).
  • Nouvel achat : 50 unités à 6 €/unité (coût total = 300 €).
  • Coût total combiné = 500 € + 300 € = 800 €.
  • Quantité totale = 100 unités + 50 unités = 150 unités.
  • CUMP = 800 € / 150 unités = 5,33 €/unité.

Cette méthode, par sa simplicité de mise en place est la plus utilisée.
Le CUMP est utilisé pour évaluer les stocks en fin de période ou après chaque entrée de stock, permettant une évaluation régulière et actualisée du coût des stocks.

  • Premier Entrée Premier Sorti (PEPS)

Cette méthode repose sur l’hypothèse que les premiers éléments entrés sont les premiers éléments sortis.


Par exemple, si vous avez acheté 100 unités à 5 €/unité en janvier et 50 unités à 6 €/unité en février, et que vous vendez 80 unités en mars, vous calculerez le coût des marchandises vendues en utilisant le coût des 100 unités de janvier (5 €/unité) pour les 80 unités vendues. Les 20 unités restantes de janvier et les 50 de février resteront en stock.

Bon à savoir :   Identifier la méthode qui vous convient le mieux. Vous ne pouvez pas changer de méthode d’un exercice sur l’autre sans raisons valables.

Ensuite peu importe la méthode choisie (Cout d’acquisition, Cout de production, CUMP, PEPS), il vous suffit de noter :

  • La valeur du stock au 1er janvier pour déterminer votre stock initial (SI)
  • La valeur du stock au 31 décembre pour déterminer votre stock final (SF)

3. Appliquer la formule : variation de stocks = SI – SF

Il ne vous reste plus qu’à calculer la différence entre ces deux valeurs pour obtenir la variation de vos stocks sur la période !

Comment interpréter votre variation de stocks ?

Une fois que vous avez calculé la variation de vos stocks entre deux périodes, il est important de bien analyser ce solde pour en tirer des enseignements sur la gestion de votre activité.

Variation de stocks positive

Si votre variation de stocks est positive, cela signifie que votre stock final est inférieur à votre stock initial. Autrement dit, votre niveau de stock global sur la période a diminué.

Cette diminution de vos stocks peut s'expliquer par :

  • Une augmentation de vos ventes par rapport aux achats
  • Une mauvaise gestion des approvisionnements entraînant des ruptures de stocks
  • Un vol, incendie ou sinistre ayant détruit une partie de vos stocks

Vous devez réfléchir aux causes d’une variation positive : est-elle due à une augmentation non maîtrisée des ventes ou à un problème imprévu ?

Variation de stocks négative

A l'inverse, si votre variation de stocks est négative, votre stock final est supérieur à votre stock initial sur la période étudiée. Votre niveau de stocks global a augmenté.

Cette augmentation peut provenir :

  • D'une baisse des ventes par rapport aux achats
  • De sur-approvisionnements
  • D'un changement de stratégie visant à augmenter les stocks de sécurité

Là aussi, il est bon d’analyser les causes de cette variation négative de vos stocks et ses implications. Un trop fort stock immobilise votre trésorerie et présente des coûts de possession.

En étudiant régulièrement les variations de vos stocks et leurs causes possibles, vous disposez d'un puissant outil de pilotage pour ajuster vos approvisionnements, votre politique commerciale et votre gestion de trésorerie.

N'hésitez pas à vous faire accompagner par un expert pour interpréter au mieux ces indicateurs clés de gestion.


Première publication de l'article le 05/12/2023 par Romain Decroix


Après plusieurs années en tant que manager en cabinet d'expertise-comptable j'ai créé mon entreprise en 2021.
J'ai eu beaucoup de mal à trouver des informations pertinentes sur les logiciels adaptés à mon activité.
J'ai perdu beaucoup de temps, d'argent avant de trouver le bon logiciel qui correspondait à moi et à mon activité.
J'aurais préféré utiliser ces ressources pour développer mon jeune business.
Aujourd'hui je partage mon expérience en cabinet comptable afin de vous faire gagner du temps et de l'argent à trouver les partenaires et les logiciels qui vous correspondent vraiment.

Avertissement : Certains des liens sur ce site sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que si vous cliquez sur l'un des liens et achetez un article, nous sommes susceptibles de recevoir une commission. Cependant, toutes les opinions sont les nôtres.

Vous Aimerez Également :

juin 15, 2024

Avis sur Keobiz : faut-il vraiment choisir cet expert-comptable en ligne [2024]?

Recevez nos dernières actualités

Inscrivez-vous seulement si vous voulez recevoir les derniers tests et ressources pour les indépendants directement dans votre boîte mail.