Mis à jour le 23 janvier, 2024

Pourquoi suivre 10 KPI ne vous rendra pas 10 fois plus performant

De nombreux entrepreneurs pensent que plus ils disposent d'indicateurs de performance, mieux ils contrôlent leur activité.

Certains en suivent même une dizaine !

C’est mieux trop que pas assez, vous allez nous dire.

Pourtant, à force de se perdre dans une multitude de KPI, on finit par ne plus voir l'essentiel et perdre toute utilité dans ce travail indispensable pour piloter une entreprise.

Suivre 10 KPI ne vous rendra pas 10 fois plus performant vous allez seulement perdre du temps à regarder de votre data. Le plus important n’est pas d’avoir des KPI mais de bien les choisir, les analyser.

Dans cet article nous allons voir les indicateurs essentiels et ce qu’il convient d’en faire pour qu’ils servent à piloter correctement votre entreprise.

KPI : de quoi parle-t-on ?

Dans un premier temps il est essentiel de définir ce qu’est un KPI.

Les KPI, ou Key Performance Indicators, sont des indicateurs clés de performance.

Concrètement il s'agit de mesures quantitatives qui permettent de jauger de manière objective différents aspects de la santé et des résultats d'une entreprise.

On peut distinguer deux grandes catégories de KPI :

  • Les indicateurs de pilotage opérationnel au quotidien : par exemple le nombre de commandes traitées, le taux de transformation des devis, le délai de livraison moyen etc.
  • Les indicateurs stratégiques de performance globale : marge nette, satisfaction client, parts de marché, ROI, etc.

Ces métriques visent à quantifier les objectifs prioritaires d'une entreprise afin de mesurer les progrès réalisés et d'identifier des axes d'amélioration.

Bien exploités, les KPI sont donc des alliés précieux pour piloter votre activité et prendre les bonnes décisions.

Les inconvénients de suivre trop de KPI

Le travers le plus courant est de se focaliser sur la quantité plutôt que sur la qualité des indicateurs.

Pourtant, suivre trop de KPI présente de sérieux inconvénients :

  • Difficulté à dégager des informations pertinentes :

Face à une masse de données, vous vous noyez dans la masse d’informations. Vous avez du mal à distinguer le volume les informations réellement importantes.

Vous risquez de vous mettre dans une position de paralysie et de ne pas prendre les bonnes décisions au bon moment.

  • Actions contradictoires :

Trop de KPI entraînent souvent une dispersion des efforts voire des initiatives contraires aux objectifs de rentabilité.

  • Perte de focus stratégique :

Vous consacrez trop de temps à la collecte de données au détriment de l'analyse permettant de créer de la valeur.

De plus, vous risquez de vous concentrer sur des données qui sont moins pertinentes pour l’atteinte des objectifs de votre structure.

Notre conseil : Multiplier les indicateurs de performance ne vous aide pas à mieux piloter votre activité.


Comment déterminer les bons KPI à suivre

Plutôt que de vous perdre dans des dizaines d'indicateurs, concentrez-vous uniquement sur les KPI stratégiques.

Mais par où commencer pour faire le tri ?

Une fois ces axes stratégiques identifiés, choisissez pour chacun 1 ou 2 KPI importants. C’est-à-dire, ceux qui correspondent au mieux aux drivers de réussite.

Attention, gardez bien en tête les bonnes pratiques suivantes :

  • Un KPI doit être simple et facile à interpréter
  • Il doit pouvoir être influencé directement par vos actions quotidiennes
  • Les cibles doivent être réalistes mais ambitieuses, pour vous challenger à progresser
  • Comparez vos KPI internes à des benchmarks sectoriels externes

En sélectionnant ainsi vos indicateurs clés sur la base d'une analyse stratégique solide, vous pourrez enfin exploiter tout leur potentiel de pilotage !

💡 Bon à savoir : chaque année, faites un audit complet de vos KPI pour vérifier qu'ils sont toujours en phase avec vos priorités d’évolutions.

3 à 5 KPI essentiels à ne pas manquer

Nous l’avons vu plus haut, les indicateurs clés de succès peuvent être répertoriés selon deux catégories (facteurs de pilotage quotidien et facteurs de pilotage globaux).

Bien que les indicateurs diffèrent d'une entreprise à l'autre, 5 indicateurs nous semblent mériter votre attention pour piloter votre entreprise :

  • Les indicateurs financiers

Les indicateurs financiers permettent de mesurer la capacité de l'entreprise à générer des profits et à maintenir une croissance durable.

Suivre un indicateur financier est primordial pour suivre la santé économique de votre entreprise

Exemple d’indicateur : Marge par client, ROI global ou par segment, etc.

Par exemple, suivre la marge brute va vous permettre de connaître ce que vous rapport votre activité sans prendre en compte l’ensemble de vos charges et de votre imposition.

  • La satisfaction client

La satisfaction client est un facteur clé à suivre.

Nous savons que des clients satisfaits sont plus susceptibles de revenir et/ou de recommander vos produits.

Exemple d’indicateur : Taux de réclamation, durée de vie des clients, etc.

  • Les indicateurs Ventes & Marketing

Ces indicateurs évaluent l'efficacité de vos stratégies de vente et de marketing.

Ils sont importants pour comprendre comment attirer et convertir les prospects en clients.

Exemple d’indicateur : Trafic, taux de conversion, leads générés, etc.

Ces données vont vous permettre d’affiner vos campagnes de pub ou d’adapter vos techniques de ventes selon les besoins et préférences de vos clients.

  • Les indicateurs Qualité

Ces indicateurs sont le reflet de la compétitivité de votre entreprise.

Exemple : Délais de livraison, taux de retour...

  • Les indicateurs RH

Ils permettent d'évaluer le bien-être et l'engagement des employés, qui sont directement liés à la performance globale de l'entreprise.

Exemple d’indicateur : turn-over, absentéisme, climat social interne, etc.

Notre conseil : Chaque entreprise a ses propres drivers de performance. Mais ces 5 axes stratégiques méritent qu'on leur accorde une attention particulière dans le pilotage d’une entreprise.

L'analyse, plus importante que le volume de données

Au-delà du nombre de KPI suivis, l'essentiel est de tirer le meilleur de vos indicateurs.

Voici 3 bonnes pratiques que nous recommandons :

  1. Ne vous contentez pas des données brutes : analysez les tendances, comparez aux objectifs fixés et aux benchmarks externes.
  2. Adoptez une vision critique : remettez en cause les hypothèses derrière des évolutions inattendues.
  3. Prenez systématiquement le temps du diagnostic avant de définir des plans d'action.

Notre conseil : En vous focalisant sur la qualité de l'analyse plutôt que sur le volume de données, vous stimulerez la création de valeur.

Dépasser le stade des données brutes

Commencez par ordonner vos données historiques et identifier les tendances générales (progression, inflexion etc.).

Comparez ensuite vos KPI internes (réalisé, budget, objectifs) avec des statistiques externes issues de votre secteur. Cette mise en perspective est essentielle pour jauger votre performance.

Enfin, pour chaque indicateur, établissez des hypothèses pour expliquer les écarts observés.

Adopter un regard critique

Une fois les variations majeures identifiées, évitez les raccourcis.

Prenez le temps d'analyser plus en profondeur les données inhabituelles.

Confrontez vos hypothèses initiales et remettez en cause vos éventuelles idées reçues, pour réaliser un diagnostic pertinent.

Passer du diagnostic aux plans d’action

Sur la base de votre analyse approfondie, concentrez-vous sur les opportunités à fort potentiel pour créer de la valeur.

Pour chaque insight clé, définissez un plan d'action opérationnel : responsable, étapes clés, échéances etc.

Pilotez ensuite ces initiatives stratégiques et ajustez-les continuellement en fonction des résultats obtenus.

Ainsi, vous tirerez le meilleur de vos indicateurs pour nourrir votre prise de décision.


Plutôt que de vous éparpiller sur de multiples indicateurs, concentrez-vous sur une poignée de KPI stratégiques, ancrés dans vos ambitions business.

Miser sur la qualité plus que sur le volume, telle est la clé pour exploiter tout le potentiel de votre data.

Et ce faisant, vous vous focaliserez sur l'impact de vos actions et sur votre réussite !


Première publication de l'article le 23/01/2024 par Romain Decroix


Après plusieurs années en tant que manager en cabinet d'expertise-comptable j'ai créé mon entreprise en 2021.
J'ai eu beaucoup de mal à trouver des informations pertinentes sur les logiciels adaptés à mon activité.
J'ai perdu beaucoup de temps, d'argent avant de trouver le bon logiciel qui correspondait à moi et à mon activité.
J'aurais préféré utiliser ces ressources pour développer mon jeune business.
Aujourd'hui je partage mon expérience en cabinet comptable afin de vous faire gagner du temps et de l'argent à trouver les partenaires et les logiciels qui vous correspondent vraiment.

Avertissement : Certains des liens sur ce site sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que si vous cliquez sur l'un des liens et achetez un article, nous sommes susceptibles de recevoir une commission. Cependant, toutes les opinions sont les nôtres.

Vous Aimerez Également :

juin 15, 2024

Avis sur Keobiz : faut-il vraiment choisir cet expert-comptable en ligne [2024]?

Recevez nos dernières actualités

Inscrivez-vous seulement si vous voulez recevoir les derniers tests et ressources pour les indépendants directement dans votre boîte mail.